La médecine et moi

Trouver des alternatives

Je ne crois plus en la médecine et voici pourquoi.

La semaine dernière, je suis tombée malade. J’ai attrapé un rhume et j’ai du appeler le médecin pour prendre un rendez vous du test du covid afin de retourner au travail.

J’ai eu une consultation en ligne avec lui et à la fin de notre échange de 2 minutes environ, il me dit « est-ce que vous avez besoin d’antibiotiques? ». Mon anglais n’étant pas parfait, je lui demande de répéter car je ne suis pas sûre d’avoir compris « Ai-je vraiment compris que c’est à moi de décider d’avoir des antibiotiques ou non »? » Il me redit la même phrase.

Je suis abasourdie !

Je n’en crois pas mes oreilles !

Un antibiotique, ce n’est pas un médicament à prendre à la légère, il me semble. Et comme on le sait bien en France « les antibiotiques, c’est pas automatique » ! C’est pour cela que seuls les médecins peuvent en prescrire, dans certaines conditions…

Où est donc la valeur de la médecine quand c’est le docteur qui offre le choix du médicament chimique au patient ?

Je lui réponds donc en ayant en tête Hippocrate, le fondateur de la médecine, qui disait « que ton alimentation soit ta première médecine » : « je prends des tisanes de thym et je me fais des douches nasales… je devrais aller mieux d’ici quelques jours ».

De nos jours, où est la médecine ? Où est l’approche holistique ? Où est le vrai soin au patient ?

Depuis plusieurs années maintenant, j’ai pris la responsabilité de ma santé et de celle de ma famille.

Lorsque les médecins ont parlé de pace-maker à mon mari, je me suis renseignée sur le dysfonctionnement du nerf vagal et il a commencé un traitement homéopathique.

Quand mon fils a eu besoin de soutien pour des nuits agitées et des émotions négatives, j’ai consulté une professionnelle qui avaient recours aux Fleurs de Bach.

Le jour où j’ai eu un rhume qui n’en finissait plus, je suis allée à mon magasin bio local pour demander conseil et j’ai appris que les choux pomme et les pommes de terre allaient alcaliniser mon terrain ORL très acide.

Quand il a fallu envisager des options de traitement pour mon fils handicapé, j’ai éliminé les injections de toxine botulique qui l’avaient déjà traumatisé dans le passé et ai pris l’option d’une thérapie douce basée sur le neuro-mouvement.

Je pourrais continuer cette liste avec une bonne quinzaine d’autres exemples.

Mais, il y a quelquechose de très important que j’ai appris au fur et à mesure de mes années d’expérience des hôpitaux (et elles ont commencé il y a bien longtemps pour ma famille lorsque j’étais enfant) : la solution n’est pas dans les médicaments, dans les rendez-vous chez le médecin, à la pharmacie.

La solution est en toi.

Tu es à l’origine de tout.
De tes maux.
De ta convalescence.
De ta guérison.

Il n’y a pas de secret, de mystère ou besoin d »un diplôme BAC +10.

En revanche, il faut s’informer, oser remettre en cause et apprendre à se respecter.

La seule médecine à laquelle je crois aujourd’hui, c’est la médecine qui soigne dans sa globalité et non celle qui répare une petite partie.

Elle commence lorsque tu fais tes courses, dans ta cuisine, dans ton assiette et dans ton verre. Elle continue à travers l’exercice physique, la pratique spirituelle, la lecture…. et je crois qu’elle ne se termine jamais.

Il y a toujours à apprendre pour être responsable de sa santé.

Et c’est tout le bien que je te souhaite, toi qui as lu jusqu’à cette dernière ligne !

(Si tu veux en savoir plus sur mes rituels santé que j’explore au fur et à mesure des années, rejoins mon groupe Bien-Être et Harmonie )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s