La COP 21 tous les jours

Peindre pour créer sa réalité

« Maman, on n’a pas 100 ans devant nous ! »

Cette semaine, mon fils de 8 ans m’a expliqué la vie.

Il était tard, il n’arrivait pas à dormir, il était clairement anxieux.

Je pouvais sentir les battements de son cœur, son affolement.

Il était inquiet.

A 8 ans, il a compris l’état de notre planète.

A 8 ans, il sait quelle planète, on va lui laisser.

A 8 ans, il est en colère de l’irresponsabilité des gens au pouvoir qui laissent la Terre être saccagée.

Il a bien des solutions : utiliser seulement le pétrole dans les situations d’urgence pour produire des visières de sécurité par exemple, installer des panneaux solaires dans chaque maison, disposer d’un jardin pour cultiver ses légumes, ralentir la croissance économique pour éviter les gaz à effet de serre…

Il m’a parlé de Greta.

Que c’était bien que Trump ne l’aime pas.

Parce qu’il ne prend pas les bonnes décisions, lui.

Que Greta a raison.

Et surtout, il m’a dit qu’il ne voulait pas mourir à 68 ans.

Qu’il voulait qu’on lui laisse une planète pour vivre longtemps.

J’en avais les larmes aux yeux.

Il vivait son futur à plein poumons.

C’était la COP21 dans ma salle de bains.

Il était convaincu.

Il était prêt à s’engager.

Il était prêt à changer le Monde.

Il a 8 ans, bordel !

Et nous dans tout ça ?

On attend quoi en fait nous, les adultes?

Que la caravane passe en détruisant tout sur son passage?

On décide de rester prostrés comme des statues à observer le massacre?

On hausse les épaules en disant qu’on y peut rien, qu’on n’a pas le pouvoir de toute façon ?

Il a 8 ans et pourtant il a l’énergie d’un géant.

Ceux que Greta a affrontés.

Il en faut de l’énergie pour faire face à ces enjeux.

Mais l’énergie est là.

Elle est en chacun de nous.

L’énergie est en toi.

L’énergie est en moi.

Il suffit juste d’y croire et d’avoir la foi en un monde nouveau.

De l’imaginer d’abord.

De le penser en détails ensuite.

De le faire, finalement.

C’est aussi simple que ça.

Ce monde est possible.

C’est mon fils de 8 ans qui me le rappelle tous les jours.

Parce qu’on a pas 100 ans.

(Hier il a peint. Des poissons dans une rivière… la vie sur Terre).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s